Indispensables pour définir les espaces et assurer l’isolation, les portes intérieures sont aujourd’hui également des éléments décoratifs incontournables. Peu importe le modèle, le choix dépend de nombreux critères. Quels sont alors les éléments à considérer pour choisir convenablement ses portes intérieures ?

Adaptation aux différentes pièces

Pour des zones comme les toilettes ou les chambres, des portes pleines sont préférables pour garantir la confidentialité. En revanche, les espaces en enfilade (comme le salon et la salle à manger) bénéficient de portes vitrées pour maximiser la luminosité. Sur https://dher.eu/, vous trouverez les modèles de portes idéaux pour ces différents endroits.

A voir aussi : Pourquoi choisir la toiture métallique pour votre maison ?

Dans une chambre d’enfant, les portes acoustiques atténuent efficacement le bruit par rapport aux portes standard. Certaines portes isothermiques offrent une protection thermique, idéales par exemple pour séparer la cuisine de l’entrée du garage. Ces modèles présentent un coefficient d’isolation thermique (Ud) compris entre 1,2 et 1,3 W/m²K.

Choix entre les portes intérieures battantes ou coulissantes

En France, les portes battantes sont largement préférées. Elles sont composées d’une porte et d’une huisserie liée à la maçonnerie, s’ouvrant d’un seul côté en fonction de la poignée. Cependant, dans des espaces restreints, les portes coulissantes pourraient être une meilleure option. Ces dernières glissent le long d’un rail haut et d’un guide au sol. 

Lire également : Où acheter son matériel de musculation ?

Cela permet d’économiser ainsi de l’espace au sol (entre 0,77 et 1 m2) en éliminant l’ouverture traditionnelle. Avec leur esthétique souvent vitrée, elles apportent une touche de design. Elles sont idéales pour diverses pièces telles que la cuisine, la salle de bains ou même pour diviser le salon et la salle à manger. 

Par ailleurs, l’espace où la porte coulissante s’appuie ne sera pas utilisable en cas de pose en applique. Cette possibilité n’est envisageable que si vous optez pour un système à galandage qui s’enfonce entièrement dans le mur, libérant ainsi l’espace mural. Cette option est parfaite pour optimiser l’espace, mais les travaux seront plus complexes.

Choix entre portes intérieures alvéolaires ou pleines

Les portes alvéolaires sont plus abordables, mais moins résistantes. Leur structure interne est composée de nids d’abeille en carton et d’air, les rendant plus fragiles et creuses. Pour renforcer leur robustesse, les portes alvéolaires sont dotées d’un nid d’abeille plus dense. Elles possèdent des parements à deux faces, de tasseaux en bois encadrant la porte, et d’huisseries en bois.

Indépendamment du matériau (aggloméré, bois exotique, chêne, frêne ou verre), les portes pleines sont plus massives et donc plus solides. Les portes intérieures en chêne, notamment le modèle avec 3 panneaux traverses droites, offrent une résistance exceptionnelle et conviennent parfaitement à un intérieur traditionnel.

En conclusion, le choix des portes intérieures va bien au-delà de leur fonction utilitaire, jouant un rôle crucial dans la définition des espaces, l’isolation et la décoration. Il est essentiel de considérer les besoins spécifiques de chaque pièce, que ce soit en termes d’intimité, de luminosité, d’isolation acoustique ou thermique.